Quels sont les enjeux d’avoir un business model clair quand vous êtes entrepreneuse ou indépendante et comment « traduire » ces notions, qui peuvent paraître incompréhensibles ou rébarbatives pour vous permettre de voir le business model comme je le vois : un outil hyper précieux, sur-mesure et très simple pour savoir où l’on va avec notre entreprise, un outil qui nous permet de mettre enfin notre temps et notre énergie là où c’est efficace et aligné avec nos valeurs, plutôt que de nous épuiser à l’aveuglette dans toutes les directions.

 

 

Si l’on prend une définition basique du business model, voici ce que l’on trouve : « le business model est important pour déterminer le succès d’une entreprise. Il permet de déterminer la rentabilité et le potentiel des activités commerciales et d’investissement et d’identifier le meilleur moyen de réaliser des bénéfices. Il offre également une structure pour répondre à des questions telles que comment quand et où atteindre les objectifs de l’entreprise. »

→ En d’autres termes, le business model c’est ce qui nous permet d’avoir une idée claire et précise de nos services : ce que l’on offre, à qui, à quel tarif, quel chiffre d’affaires on peut réellement espérer générer, et de quoi nous avons besoin pour atteindre ces objectifs.

Sans business model, nous pouvons faire beaucoup de choses pour développer notre entreprise, mais nos actions manquent souvent de cohérence : on a tendance à s’épuiser, à perdre de vue l’essentiel, et à manquer d’efficacité dans le développement de nos services. L’image que je donne souvent est la suivante : avoir une entreprise sans business model, c’est un peu comme vouloir conduire une voiture sans jamais en avoir vue. Nous devons aller d’un point A à un point B, mais nous ne savons pas ce qu’est un levier de vitesse, à quoi servent les pédales, ni où se situent le klaxon et le frein. Et nous n’avons aucune idée de la taille du véhicule dans lequel nous nous trouvons. Plutôt difficile à manœuvrer ? Bien sûr. Vous auriez peur d’avoir un accident ? Evidemment. Avoir une entreprise sans business model, c’est exactement pareil : ça provoque la peur de rater, énormément de stress et de fatigue car on s’épuise à comprendre comment ça fonctionne, et on avance perpétuellement à l’aveuglette en découvrant au hasard de nos actions éparpillées les différents leviers de l’entrepreneuriat (comme si on découvrait au hasard où sont les essuie-glace, l’accélérateur et les feux de croisement !).

Se poser sur notre business model est certes un peu rébarbatif quand on le fait pour la première fois, mais traduit en langage simple et accessible ça n’a rien de sorcier, et c’est exactement ce qui va nous aider à créer une structure durable dans le temps et à poser des actions vraiment efficaces pour retrouver notre sérénité et prendre soin de notre énergie (des ressources extrêmement précieuses quand on est entrepreneuse).

Voici donc les 4 grandes lignes d’un business model ! 😊

 

La clientèle cible

La clientèle cible (que je préfère appeler clientèle de cœur) d’une entreprise est le groupe de personnes spécifiques, ciblé par votre entreprise, et auquel vous allez adresser vos services ou vos produits. Identifier et comprendre les intérêts et besoins de votre clientèle cible est essentiel pour faire prospérer votre entreprise : d’un côté pour développer les bons services et produits, qui répondent véritablement à leurs besoins, mais aussi pour communiquer clairement avec les personnes avec lesquelles vous voulez travailler.

L’entrepreneuriat, c’est avant tout de la relation : relation avec nos partenaires, avec les personnes à qui nous déléguons éventuellement, et bien sûr relation avec nos client.e.s. Et pour être en relation, l’idéal est d’essayer de connaître et de comprendre l’autre, tout simplement.

Travailler sur sa clientèle cible ou clientèle de cœur est quelque chose que l’on fait encore et encore, tout d’abord parce que notre entreprise et nos services évoluent et qu’à chaque nouveau service, c’est potentiellement une clientèle cible différente que l’on va toucher, et aussi parce que le marché, la société et les besoins des personnes que nous accompagnons évoluent eux aussi ! Il est donc vraiment important et précieux d’acquérir une méthodologie pour revenir régulièrement (tous les 6 mois) à sa clientèle cible et dans les premières années d’entrepreneuriat c’est à mon sens une notion que l’on utiliser quasiment quotidiennement, surtout si on utilise les réseaux sociaux pour développer notre activité : qui dit création de contenu pour son entreprise dit connaître sur le bout des doigts sa clientèle cible, car cela va déterminer grandement notre communication !

Pour définir votre clientèle de cœur, retrouver la masterclass – Définir sa clientèle de cœur (click).

 

L’identité professionnelle et la communication

Cette partie concerne à la fois tout ce qui va toucher à notre branding*, et à nos canaux de communication.

« Le branding est un processus essentiel qui permet à une entreprise de créer et de promouvoir une image distincte de ses produits et services. Il s’agit d’une stratégie de marketing holistique qui comprend un nom de marques spécifiques une identité visuelle et une présence publicitaire cohérente et coordonnée pour promouvoir sa marque. »

→ Autrement dit, ce sont les images, les mots, les visuels, tout ce qui se dégage de notre entreprise, qui lui crée une identité et la rend cohérente et reconnaissable. Idéalement, notre branding doit parler et toucher notre clientèle de cœur tout en étant en lien avec nos services et nos valeurs. Par exemple si vous avez un service de couches lavables, des marqueurs de votre identité/branding seront probablement en lien avec la petite enfance, la famille, l’écologie et éventuellement le bien-être au naturel et si vous créez également un service de tisane prénatale, le branding de ce service sera lié toujours lié potentiellement à la famille et au bien-être au naturel, mais plutôt à la périnatalité et moins à la petite enfance et l’écologie (à moins qu’il y ait une dimension très locale à cette tisane par exemple, auquel cas la valeur écologie sera présente aussi !).

Le branding se retrouve au coeur de nos canaux de communication : sur nos réseaux, et bien sûr dans notre tunnel de vente.

« Un tunnel de vente est un terme commerçant qui désigne le processus de marketing et de vente d’un produit sur internet. Il contient généralement plusieurs étapes telles que l’acquisition et la génération de prospects, le marketing et l’offre de produits en ligne et le suivi des prospects et des client. »

→ Autrement dit, le tunnel de vente est la façon dont vous interagissez avec votre audience en ligne (ou communauté) à travers différents canaux comme instagram, youtube, un podcast, votre newsletter, votre blog etc… qui permet de créer cette audience, et de lui faire connaître vos services et de lui permettre de les acheter. Tout simplement 😊

Et l’idéal est bien sûr de créer un tunnel de vente cohérent avec votre clientèle cible. Si vous offrez un service de méditation en ligne pour les senior, vous n’allez probablement pas développer une communauté très active et engagée sur tiktok ou be real ! Il sera pertinent de vous demander : où ma clientèle de cœur senior navigue sur internet ?

 

 

L’articulation de nos services

En parallèle à ce travail sur notre clientèle cible, nous allons pouvoir nous pencher sur l’articulation de nos services : est-ce qu’ils répondent bien aux besoins de notre clientèle de cœur, est-ce qu’ils nous permettront d’atteindre nos objectifs (et avec quelle quantité de travail ?), et enfin comment est-ce qu’ils s’articulent et se complémentent entre eux ? C’est là encore une étape très importante de votre business model, et ces 3 questions sont à se poser pour chaque nouveau service que vous créez. Pour chacun de vos services, vous pouvez poser sur le papier : quel CA je peux générer si ma jauge cliente est pleine (votre CA max) et voir comment vos client.e.s peuvent passer d’un service à l’autre (par exemple si elles ont apprécié votre pack de méditations prénatales, elles prendront peut-être un pack de méditations postnatales. Attention par contre, ce sont des clientes de cœur différentes, avec des besoins différents, même si c’est la même personne ! Il y aura des similitudes, et aussi des différences !).

A travers cet exercice, vous pouvez voir se dessiner une gamme dans votre offre : du plus petit service au plus engageant, ce qui va se traduire par une tarification de la plus accessible à la plus importante. Veillez à ce que votre gramme soit cohérente !

Quand vous posez vos services à l’écrit pour envisager votre futur chiffre d’affaires (CA), pensez à bien distinguer votre CA de votre revenu ! C’est vraiment la base de la base ! Vous devez soustraire vos dépenses opérationnelles (tout ce que vous dépensez pour créer votre service, donc les frais de déplacements éventuels, l’achat de matériel etc…) ainsi que vos charges et impôts.

Tout comme le travail sur la clientèle cible il existe des méthodologies pour explorer ses services de cette façon, et c’est un processus sur-mesure et qui se refait régulièrement pour s’assurer que tout fonctionne, réaliser les ajustements quand c’est nécessaire et faire évoluer nos services quand c’est notre souhait, par exemple si vous décidez d’offrir un service « premium » au sein de vos coachings, vous devrez dégager du temps pour vos client.e.s premium : cela demande de repenser votre gamme tarifaire, et de prendre certaines décisions sur vos autres tâches et services (déléguer, automatiser, etc…).

 

 

Soutien et ressources

Pour finir il est intéressant de vous questionner sur les soutiens et ressources dont vous disposez déjà, afin de les mettre à profit, et d’avoir une vision claire des limites et besoins de votre entreprise. Nos soutiens et ressources peuvent se définir en 4 catégories : des personnes, des lieux, du matériel et des compétences. En explorant cette clef du business model, on trouve généralement des solutions aux problématiques que les clefs précédentes ont mises en lumière, ce qui nous permet de faire les ajustements nécessaires. Par exemple si vous réalisez que pour accompagner correctement vos client.e.s premium vous devez automatiser certains de vos autres services, vous pouvez vous questionner sur vos soutiens et ressources : quelles personnes peuvent vous accompagner dans la création d’un service en ligne automatisé (coach, amie, etc…), de quel matériel avez-vous besoin (caméra, micro, lumières etc…), dans quel lieu allez-vous créer ce programme (chez vous, dans un studio de yoga, dans votre cabinet ?…) et quelles sont les compétences que vous avez déjà, et celles qui vous manquent ? (votre expertise, votre pédagogie, vos compétences informatiques, etc…).

Quand on lance un nouveau service ou que l’on crée des ajustements nécessaires dans notre business model, il est important d’avoir une vision claire de ces soutiens et ressources, pour aller chercher ce dont notre entreprise a vraiment besoin. En pratiquant cet exercice il se peut que vous vous rendiez compte que ce qui vous manque pour bonifier votre activité, ce n’est pas une énième formation de naturo, de développement personnel ou de breathwork, mais une formation de comptabilité ou un coaching, par exemple. C’est peut-être moins enthousiasmant, mais c’est en prenant des décisions alignées sur les besoins réels de votre entreprise que vous pourrez la faire avancer !

 

 

Voilà, j’espère que cet article vous aura été utile et qu’il vous aura appris des notions précieuses pour votre aventure entrepreneuriale. N’hésitez pas à venir me partager vos impressions en mp et à partager cet article sur les réseaux sociaux s’il vous paraît utile ! Si vous souhaitez être accompagnée dans la réalisation de votre business model, c’est au sein de Entrepreneuriat Aligné que ça se passe. C’est le coaching pour retrouver de la sérénité dans votre entreprise et vivre enfin de vos services ! Vous commencez quand vous vous sentez prête, et que vous avez l’envie d’avancer !

A bientôt sur le podcast, les réseaux ou pour un prochain article !

 

 

 

 

 

coaching

La Lettre des Parents

Restons en lien

2 lundi par mois, je t’envoie des réflexions, outils, partages et nouveautés autour de la parentalité et de la naissance.

Hâte de te retrouver dans ta boîte mail !

Je m'abonne à la newsletter